Webinar@Weblaw

Premier Webinaire « Droit de l’innovation » organisé par Weblaw et la Chaire de droit de l'innovation de l'Université de Neuchâtel​.

Le webinaire « LegalTech – Quelles perspectives pour mon cabinet d'avocat ? » a eu lieu le 25 avril 2017 à 11 heures.

Interventions en ligne sur le thème du « LegalTech – Quelles perspectives pour mon cabinet d'avocat ? »

Que sont les LegalTech ? En quoi est-ce que le modèle d'affaires classique du cabinet d'avocats est-il mis au défi par le « big data » et les nouvelles technologies de l'information ? Mais surtout : Quelles opportunités ces nouvelles technologies offrent-elles à mon cabinet ?

Si ces questions vous interpellent, le Webinaire de Weblaw, premier d'une série prévue en collaboration avec  la Chaire de droit de l'innovation de l'Université de Neuchâtel,  vous est destiné ! Trois spécialistes vous présenteront les derniers développements en la matière et répondront à vos questions.
 

Programme.

Heures. Conférencier et titre de l'intervention.
11:00 - 11:05 h

Mot de bienvenue et modérateur.
Daniel Kraus, Prof. Dr. en droit, LL.M., titulaire de la chaire de droit de l'innovation, directeur [PI]2, Partner Vialex

11:10 - 11:40 h

Trends LegalTech.
Antoine Verdon, Entrepreneur, investisseur, juriste. Fondateur et président de la Swiss Legaltech Association

11:40 - 12:10 h

Influence de la technologie dans le quotidien de l'avocat: bientôt des cabinets de robots ?
Louis Burrus, associé Schellenberg Wittmer

12:10 - 12:40 h Un avocat peut-il être innovant ? Cadre juridique des legaltech.
Jérôme Gurtner, Dr. en droit
dès 12:40 h Discussion et questions.

 

Mot de bienvenue et modérateur.

Daniel Kraus, Prof. Dr. en droit, LL.M., titulaire de la chaire de droit de l’innovation, directeur [PI]2, Partenaire Vialex

Conférenciers.

Antoine Verdon
Entrepreneur, investisseur, juriste. Fondateur et président de la Swiss Legaltech Association

Trends LegalTech.

Les professions juridiques sont en train de voir émerger une révolution d'une ampleur similaire à celle ayant transformé d'autres industries au cours des vingt dernières années. Les services juridiques prennent de plus en plus la forme de produits bien définis, les rendant plus accessibles et mieux comparables pour les clients finaux. Ces changements, combinés avec des technologies comme l'intelligence artificielle et la blockchain, vont profondément modifier la chaîne de production de valeur dans le secteur juridique.

 

Louis Burrus
Associé Schellenberg Wittmer

Influence de la technologie dans le quotidien de l'avocat: bientôt des cabinets de robots ?

Les évolutions technologiques influencent déjà fortement l'exercice de la profession d'avocat. Les outils à disposition n'ont plus uniquement pour but de faciliter le travail de l'avocat, mais plutôt d'accomplir certaines tâches dont il avait l'habitude de se charger. Même dans la pratique de la représentation en justice, l'intervention de l'avocat nécessite de plus en plus souvent de recourir à diverses technologies, notamment pour le traitement de données. Ce "tout-technologique" réunit autant qu'il divise: le coût très important de certaines solutions limite les cabinets en mesure de les adopter, alors qu'en même temps, l'utilisation de certains outils permet à des avocats de se profiler sur de nouveaux marchés qui étaient jusque-là réservé aux plus "grands" cabinets. Ces évolutions constituent des opportunités de dynamiser le métier d'avocat et de repenser la façon de l'exercer, sans toutefois en changer son essence.

 

Jérôme Gurtner
Dr. en droit, collaborateur scientifique à la Faculté de droit de l’Université de Neuchâtel

Un avocat peut-il être innovant ? Cadre juridique des LegalTech.

En comparaison avec d’autres secteurs, comme celui de l’industrie automobile, l’offre de services juridiques par les cabinets d’avocats n’a pas évolué de manière spectaculaire ces soixante dernières années. Le schéma reste le même : on installe un avocat dans un bureau, on lui donne un stylo, un bloc-notes, et on ferme la porte. L’auteur examine les raisons de ce manque d’innovation et les risques qu’il fait peser sur la profession d’avocat et les consommateurs. Il présente ensuite certaines règles qu’un avocat devrait respecter en fournissant des services juridiques en ligne et/ou en proposant des mandats de représentation de portée limitée (aussi appelés représentation limitée ou services juridiques dégroupés). L’auteur termine en proposant des pistes de réflexion, afin d’encourager les avocats à innover.

 

Vous souhaitez nous donner un Feedback ?

Vous avez la possibilité de nous donner un feed-back via Twitter (https://twitter.com/Weblaw, Weblaw SA)

(#WebinarWeblaw #Recht).

Partenaire technique.

Logo Google Play

Organisation.

Weblaw AG